الطيب الوحيشي

Taïeb Louhichi, né le 16juin1948 à Mareth1 et mort le 21février20182, est un réalisateurtunisien.

Biographie

Taïeb Louhichi suit des études de lettres puis obtient un doctorat en sociologie. Il se tourne vers le cinéma à l’Institut de formation cinématographique et à l’École de Vaugirard de Paris1.

Il tourne plusieurs courts métrages parmi lesquels figurent Mon village, un village parmi tant d’autres, lauréat du Tanit d’or aux Journées cinématographiques de Carthage de 1972, et El Khammès (Le Métayer), primé dans de nombreux festivals en 1976.

En 1982, son premier long métrageL’Ombre de la terre, reçoit plusieurs prix1 dont le prix du meilleur scénario et la manivelle d’or au FESPACO3 ; il est également primé à la Semaine de la critique à Cannes. En 1989, il tourne Layla, ma raison4 qui est sélectionné en compétition officielle à la Mostra de Venise et obtient en 1991 le Prix du public au premier Festival du cinéma africain de Milan.

Il est victime en 2006 d’un accident de la route aux Émirats arabes unis où il devait présider le jury d’un festival local5 ; il y perd l’usage de ses membres.

Figure importante du cinéma arabe et africain6,7,8,9,10,11, de nombreux hommages lui sont rendus pour souligner son parcours12,13,14,15. Il tourne un documentaire en 2011Les Gens de l’étincelle, sur les protagonistes de la révolution tunisienne de 2011, puis L’Enfant du soleilen 201316. Son dernier long métrage, La Rumeur de l’eau, sort en salle en Tunisie, à titre posthume, le 2 mars 201817.

اترك تعليقاً

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني.